Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Devenir un grossiste de vetement mode

grossiste-vetement-mode

grossiste-devetement-mode

Le commerce de pret a porter est une filière qui attire de nouveaux acteurs tous les ans. Si on savait l’arrivée massive de détaillants sur le marché, on ne soupçonne pas toujours l’attrait du commerce de gros de vêtements fashion. Ce ne sont pas forcément des passionnés de mode, mais des personnes qui ont un savoir-faire ou un talent commercial. Plusieurs d’entre eux n’ont pas les moyens financiers ni logistiques pour monter une vraie structure. Internet leur a donné des occasions d’être en contact avec des fournisseurs et des marques de vêtements pour acheter les marchandises et toucher les propriétaires de boutique de mode pour leur proposer une collection.

Lancer une affaire sans investir

Ouvrir un commerce de gros sans avoir un sou, c’est un cas extrême, mais c’est tout à fait dans le domaine du possible. Ce que vous avez à faire, c’est de mettre en place une interface entre une entité qui fabrique ou fournit les vêtements et vous d’un côté, puis des détaillants, qui achètent des produits d’un autre côté. Pour cela, vous aurez besoin d’un site web. Certaines enseignes de vêtements ou distributeurs offrent même le site internet à leurs nouveaux revendeurs. L’idée est que vous allez répertorier dans le catalogue les références que vos partenaires sont susceptibles de vous fournir. Il vous appartient de créer la demande, d’y répondre et de la transformer en achat de lots de vêtements, de chaussures ou d’accessoires.

grossiste-vetements-mode

Que vendre ? Telle est la question, une fois que votre magasin de grossiste en vêtements pour homme, femme et enfant virtuellement est monté. Vous n’avez pas de l’argent pour financer un premier achat, ce n’est pas un frein. En négociant des marques de vêtement, vous pourrez avoir des lots sans avoir payé. Vous les mettez en vente en prenant votre marge et payerez vos fournisseurs après. Dans cette configuration, vous êtes une sorte de dépôt-vente avec la particularité de ne pas avoir les marchandises stockées dans l’entrepôt que vous n’avez pas. C’est peut-être une solution pour débuter dans le métier, mais elle n’est pas avantageuse. Vous serez en position d’infériorité dans la négociation. Le mieux reste d’investir en se constituant un stock raisonnable et après avoir sélectionné des produits à même de lancer votre vente. C’est aussi le meilleur moyen d’attirer les marques de prêt-à-porter afin qu’elles mettent leurs collections à votre disposition.

Se constituer un portefeuille client

Une fois votre commerce mis en place, pensez à trouver des boutiques pour s’approvisionner en vêtements, chaussures et accessoires chez vous. Est-ce que trouver un vendeur est aussi facile que trouver un client ? En tout cas, vous devez entrer en contact avec les détaillants. Analysez leur rayonnage et faites-leur des propositions. Si vous arrivez à décrocher des commandes programmées au cours de la saison, c’est tant mieux. Cela vous permet d’organiser l’approvisionnement, voire de demander à ce que les produits soient fabriqués. La concurrence sera votre jeu préféré. Essayez de trouver le même modèle en moins cher, ou pour le même prix un produit de meilleure qualité.

Fidéliser la clientèle, c’est un autre défi. Il y a deux options en matière de stratégie commerciale dans le prêt-à-porter : soit vous partez de la demande et proposez une offre adaptée en tant que grossiste vêtement femme, vous vous constituez un catalogue et essayez d’attirer la clientèle avec des produits phares. Dénichez les nouveautés et mettez-les très vite dans vos rayons. Proposez de nombreux choix à vos clients, mais soyez conscient des contraintes que des centaines de références supplémentaires vont apporter.

Gérer un stock virtuel ou réel

La principale différence entre les grossistes professionnels et les intermédiaires commerciaux serait le fait d’avoir des moyens logistiques. Cela commence par un entrepôt pour le stockage. Des milliers de mètres carrés de surface pour les plus grands. Vous aurez évidemment un magasin de stockage à la dimension de votre affaire. Si vous planifiez bien vos achats et vos livraisons, vous n’aurez pas un entrepôt vide ou qui déborde. Il n’est pas interdit de ne pas avoir en stock les produits que le client veut acheter. S’il y en a qui sont disponibles, le grossiste peut les livrer sans attendre. Il va se tourner vers un de ses fournisseurs pour satisfaire la commande. Celui-ci peut d’ailleurs envoyer la marchandise directement à la boutique sans mentionner son identité en tant qu’expéditeur. Derrière la vente en ligne se réalisent des tâches bien réelles.