Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Faire affaire avec des grossistes de vente vêtements

grossiste-vente-vetement

grossiste-vente-vetements

Ils ont maintenant des marchés dédiés où se regroupent des centaines de professionnels dans la filière textile. Les grossistes spécialisés dans la vente de vêtements ont compris qu’ils ont intérêt à être accessibles pour améliorer la commercialisation de leurs produits, cela malgré la concurrence décuplée par la proximité. Pour trouver leur fournisseur, les détaillants s’adressent donc à une sorte de centrale d’achat géante où l’on peut trouver des lignes et des collections de vêtements et autres accessoires de mode. Des modèles pour femme et pour homme y sont proposés à des prix compétitifs, répondant aux demandes d’une boutique installée dans la ville ou dans une autre région en France, voire dans les pays voisins.

Un marché de gros flamboyant dans le textile

Si le nombre de grossistes de vêtements a considérablement augmenté ces dernières années, c’est en raison du développement exponentiel des magasins de prêt-à-porter. Magasins physiques ou en ligne, tous doivent s’approvisionner auprès d’un fournisseur qui pourrait aider à surpasser les concurrents et à attirer la clientèle. Heureusement, la filière textile est plutôt résiliente face aux différentes crises. Elle s’adapte très bien grâce à une certaine flexibilité des prix de vente et des coûts de production. Il y a toujours plus de produits sur le marché et plus de consommateurs. La mode se renouvelle toutes les saisons et s’adresse à toutes les bourses.

Le commerçant en gros occupe une place importante dans le cycle de vente des vêtements. Ils sont les premiers acteurs à promouvoir les prix concurrentiels dans ce commerce. Ils font pression sur les fabricants afin d’obtenir de bons produits, mais qui ne coûtent pas cher. Le commerçant de gros sait très bien qu’il ne va pas attirer les détaillants si ce dernier ne peut se réserver une marge confortable. Cette recherche de la compétitivité a fait évoluer le métier de fournisseur dans le textile. Ce dernier doit désormais intégrer des compétences de gestion au niveau de l’approvisionnement et des stocks tout en étant bon commercial. Vendre en gros ne dispense pas d’avoir le flair pour dénicher le modèle qui sera à la mode et mettre en valeur toute une collection.

grossiste-vente-devetement

Un approvisionnement rapide des stocks

La stratégie d’une boutique de mode d’aujourd’hui tend vers des approvisionnements en vêtements par petits lots, mais avec une fréquence plus élevée. Dans une collection homme ou femme, il y a des modèles qui marchent plus que les autres. On ne peut pas tout miser sur une seule ligne de vêtements pour femme. Les réassortiments sont donc à prévoir, mais on ne sait pas forcément quels produits seront concernés. Le détaillant gère son stock en prévision du chiffre d’affaires qu’il peut faire. Il est hors de question de tomber en rupture de stock alors que la demande existe. Un client qui ne trouve pas ce qu’il est venu acheter risque de ne plus revenir.

L’avantage de se fournir en petite quantité auprès du grossiste c’est d’avoir un stock qui se renouvelle très vite. Les invendus sont limités et sont faciles à déstocker. Le magasin peut miser sur un produit phare pour attirer la clientèle. Il peut enrichir les rayons par une touche de modernité et pourquoi pas faire dans l’insolite. Ces produits d’appel ne sont pas forcément vendus en grosse quantité. Vous pouvez les utiliser pour tester le marché avant de décider d’en commander des centaines. L’inconvénient d’acheter par petits lots, c’est de passer à côté des opportunités qu’offre le tarif dégressif.

Le made in China a-t-il toujours la côte ?

Le marché de gros de la filière textile a été un certain temps dominé par la Chine. Ce sont des commerçants chinois installés en France qui collaborent avec des usines de fabrication en Chine. Ils jouent alors le rôle d’intermédiaire pour les détaillants français et européens. Le CIFA Aubervilliers a érigé une véritable communauté chinoise du textile. Acheter en Chine via internet est une initiative relativement risquée pour le propriétaire d’une boutique de vêtements. Les procédures et la barrière de la langue sont à surmonter. La présence des grossistes dans la région parisienne a facilité l’accès à des fabricants performants et qui sont de plus en plus en phase avec les normes européennes.

Passer commande en Chine n’est plus accompagné de cette assurance certaine d’acheter des marchandises bon marché sans trop espérer sur la qualité. Les fabricants sont montés en gamme, car la main-d’œuvre chinoise est devenue plus chère. Le prix a ainsi augmenté avec la qualité des produits. Le challenge pour le grossiste de vente vêtement est de maitriser le coût tout en assurant un délai qui n’est pas trop long. Malgré les alternatives offertes par les pays du Maghreb et de l’Europe de l’Est, la Chine reste une bonne affaire. Elle convient aux commandes prévues de longue date. Le délai d’exécution est toujours rapide, mais il faut le temps nécessaire pour le transport par bateau.

Quels services attendre d’un grossiste de prêt-à-porter ?

La disponibilité des stocks est une valeur ajoutée. Oui, on peut passer commande auprès d’un grossiste qui va faire fabriquer les vêtements dans les meilleurs délais à des prix compétitifs. Le renouvellement rapide des rayons fait qu’un fournisseur dispose dans son entrepôt des modèles recherchés. Une réponse personnalisée à l’évolution du stock chez le détaillant est un avantage. On peut proposer avec proactivité des lots de pièces supplémentaires pour un modèle de chemise qui se vend bien. Si un pantalon ne rencontre pas le succès espéré, on peut le remplacer par un autre modèle. Un catalogue riche et évolutif est donc un plus.

Le prix dégressif est l’un des arguments préférés des enseignes qui vendent en gros. Il est déterminé en fonction de la quantité. L’avantage, c’est de fidéliser la clientèle. On peut accorder un bonus à un acheteur lorsqu’il réalise plusieurs commandes même si les lots ne sont pas importants en matière de volume. L’accessibilité de la réserve incite les acheteurs à venir. Le détaillant ne voit alors pas de difficulté particulière pour des réapprovisionnements fréquents. On apprécie la livraison à la boutique avec des frais forfaitaires et prévisibles, sans suppléments. Retourner les marchandises défectueuses ou non conformes aux commandes doit être possible.