Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Vente en gros de vêtement femme France

vente-gros-vetement-femme-france

vente-gros-vetements-femme-france

Le marché du prêt-à-porter féminin ne connaît pas la crise. En France, la mode pour femme ne connaît aucune baisse de la vente malgré un contexte économique défavorable. L’inflation est très légère, ne freinant pas la consommation. Les vêtements pour femmes sont des produits de grande consommation à des prix variés. Les grossistes textile jouent une place importante dans le circuit du prêt-à-porter en étant à la fois acheteurs et vendeurs en gros. C’est un marché ouvert sur le monde sur fond de bataille des prix et de compétition en matière de vente.

Les commerçants en gros en France s’approvisionnent en grande partie auprès des fabricants asiatiques. Ils peuvent commander des produits de leur catalogue ou à partir des prototypes que leur atelier de création fabrique. L’avantage est de payer les marchandises à prix d’usine. La marge sera donc importante sans qu’elle remette en cause la compétitivité. Il ne faut pas oublier que les détaillants sont face à des centaines d’offres. La proximité est un argument. Un grossiste qui officie dans la même ville ou le même département que la boutique est un partenaire à privilégier. Vous pourrez vous déplacer pour visiter le show-room, examiner les modèles sous toutes les coutures, vous faire une idée sur les stocks… Vous pouvez venir à l’entrepôt pour récupérer vos marchandises. La vente en gros de vêtement est réglementée en France, ce qui n’empêche pas les grossistes de faire preuve d’ingéniosité pour attirer et fidéliser les clients. Comment faire baisser les prix ? C’est la question qui se pose en amont et en aval du grossiste. Commander une très grosse quantité auprès du fournisseur est une stratégie évidente, mais il faut en avoir les moyens. Sur 100 000 pièces, avec un prix de départ de 10 euros, on peut économiser jusqu’à 200 000 euros. Cette dégressivité est appliquée par les grossistes en faveur d’autres commerçants en gros et des détaillants. Cette fois, les commandes sont moins importantes : 1000 pièces pour un revendeur et un lot de 50 pour une boutique.

vente-gros-devetement-femme-france

Les enseignes de mode sont aussi des fournisseurs potentiels pour les grossistes. Elles imposent un cahier des charges pour préserver leur image de marque. Un grand nom de la mode va exiger un engagement sur les stocks. Le grossiste va devoir déstocker s’il y a des invendus. Une marge très confortable au départ, la notoriété a son prix, lui permet d’envisager avec sérénité cette braderie obligatoire. Par contre, les jeunes marques négocient en position d’infériorité. Elles accordent volontiers un délai de paiement aux revendeurs. Elles gagnent aussi à figurer parmi les partenaires d’un indépendant multimarque aux côtés de quelques griffes incontournables de la mode. Les dépôts-ventes sont à éviter pour ces petites enseignes qui ont besoin de visibilité. Des collections de vêtements, chaussures, lingerie, sacs, bijoux et autres accessoires se négocient à des prix intéressants.

Gérer les stocks et les coûts y afférents

Les coûts liés aux stocks sont déterminants dans la vente de vêtements, chaussures et accessoires pour homme, femme et enfant en France. Les frais de stockage peuvent être très élevés, rien que pour la location de l’entrepôt. Il y aura aussi d’autres dépenses liées à la préparation des produits, à l’expédition, la livraison et divers services. L’engagement de trésorerie peut pénaliser l’entreprise cliente dans la mesure où l’argent peut rester bloqué dans le stock tant que celui-ci n’a pas été vendu. Le phénomène de mode se renouvèle rapidement et une boutique est appelée à renouveler ses rayons assez souvent. À côté des réassortiments périodiques peut s’ajouter l’achat d’un lot de pièces du modèle qui va relancer la vente. C’est une occasion pour élargir le choix des clients.

Des informations sur l’entreprise vous permettent de vous orienter vers des grossistes professionnels qui couvrent toutes les villes de France par ses points relais ou avec leurs activités en ligne. La qualité intrinsèque des produits a de moins en moins d’influence sur les prix. Pour gagner face à la concurrence, grossistes et détaillants doivent jongler avec les stocks et la trésorerie. Acheter fréquemment pour vendre rapidement en petites quantités, telle est la recette. L’expansion du commerce de gros de textile se fera résolument en ligne avec le tour de force des dropshippers. Plus besoin de moyens logistiques ni financiers pour ouvrir son e-commerce de gros par ces nouveaux agents commerciaux du textile.