Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Grossiste de vêtement de marque en France

grossiste-vetement-marque-france

grossiste-vetements-marque-france

Le métier de grossiste de vêtements de marque est continuellement remis en cause par le contexte économique et l'évolution du marché de la mode en France. On essaie de supprimer un intermédiaire du circuit, mais il s'avère que l'expertise commerciale et la nécessité de déployer une logistique compliquée par un fournisseur le rendent indispensable. Peu importe les produits, qu'il s'agisse d'une collection pour homme, femme ou enfants, les marques de vêtement veulent toucher leur public cible sinon le maximum de clients potentiels. Lancer une ligne de vêtement, chaussures et accessoires dans une ville est difficile sans l'aide d'un grossiste qui est à même de fournir en stock les détaillants. Le succès de la vente passe cependant par des produits de premier choix.

Dès que l'on parle de vêtements de marques, le grossiste doit répondre aux exigences de qualité des clients finaux. Le made in France est une référence dans l'univers de la mode. Le prix de vente est certes plus cher, mais les produits ne déçoivent pas les consommateurs exigeants. La marque ne va pas produire à perte et s'assure d'un revenu confortable. Elle confie ses produits à un distributeur dont la mission ne se limite pas à fournir les détaillants en s'engageant sur le stock. Le coût de fabrication et de lancement d'une ligne de vêtements ne réduit pas la marge du grossiste. C'est grâce à la compétence commerciale de cet intermédiaire que la marque se fait connaître. La vente ne se fait pas tant que les produits n'arrivent pas sur les rayons des détaillants.

grossiste-vetement-demarque-france

Pourquoi les vêtements de marques sont-ils trois ou quatre fois plus chers que les produits sortis d’une quelconque usine de textile ? La réponse n'est pas forcément dans la qualité intrinsèque du produit, car il est difficile d'établir qu'une chemise pour homme a trois fois plus de qualité qu'une autre, car elle est trois fois plus chère. Le prix d'une robe s'envole aussi dans le prêt-à-porter pour femme, alors que la robustesse et le confort nécessaires sur les vêtements pour enfants expliquent le tarif affiché sur l'étiquette. Les prix sont libres, mais il y a certains critères qui permettent de les déterminer de manière rationnelle à défaut d'être raisonnable. La nature du produit et le coût de fabrication permettent déjà d'avoir une base. Du prix de revient, on ajoute une marge. L'enseigne doit défendre son image de marque et ne brade pas ses produits. Cependant, elle doit justifier un rapport qualité/ prix pour booster les ventes. Ce qui ne l'empêche pas de lancer sur le marché des produits d'appel qui sont une sorte de porte d'entrée pour la collection.

Des marges et des facilités

Le grossiste de vêtement achète les produits à un prix qui est 2 à 3 fois plus élevé qu'ils n'ont coûté à la marque à la sortie de l'usine. Les fabricants ne gagnent pas beaucoup dans le circuit du prêt-à-porter, car leur marge par rapport au coût de production est très bas, sans oublier le fait que celle-ci soit appliquée au début de la chaîne. Un pantalon pour homme qui coûte 5 euros à la production sera finalement vendu à 10 euros. La marque le revend au grossiste 30 euros. Chez le détaillant, cette pièce sera vendue entre 70 et 100 euros. La réussite commerciale des marques s'explique par l'assurance de se faire payer par le grossiste qui s'engage sur le stock. L'enseigne bénéficie d'un délai de paiement auprès de ses fabricants. La maîtrise des coûts de fabrication des vêtements, des chaussures et des accessoires rend superflu le fait d'avoir ses propres usines. C'est le partenaire qui fait l'effort pour être compétitif.

Il existe plusieurs types de services que le grossiste de vêtements de marque propose en France. La boutique peut acheter en payant une partie à la commande, une autre à la livraison puis une dernière tranche après 30 jours. Les nouveaux commerçants passent une période probatoire d'un an pour faire leurs preuves. En attendant, ils doivent payer leur stock au comptant. Après, ils peuvent bénéficier d'un plan de financement. Le grossiste peut agir en tant qu'agent commercial qui présente la collection de vêtements dans son showroom. Le dépôt est une autre formule. C’est le dernier recours pour les jeunes créateurs de vêtements qui peuvent y exposer leurs collections pour femme, homme et enfant. Le risque d'invendus est réel si le grossiste de vêtement en France, entre autres, n'offre pas une bonne visibilité des produits. Enfin, la vente en ligne est très utilisée pour les petites et fréquentes commandes.