Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Être grossiste vêtement de marques

grossiste-de-vetement-de-marques

grossiste-de-vetements-de-marques

La vente de vêtements de marque est une affaire qui marche pour les grossistes de prêt-à-porter en France. Les grandes enseignes de la mode pour homme, femme et enfants ne peuvent pas se contenter de leur propre réseau de distributeurs. Il leur serait trop couteux de se déployer dans toutes les villes du pays. Un grossiste de vêtements en ligne peut contracter avec plusieurs marques pour devenir un revendeur. Il travaille avec un fournisseur qui peut l’approvisionner en vêtements, chaussures et accessoires qui sont les produits d’une enseigne de notoriété ou d’une jeune marque qui monte. Le cahier des charges peut être contraignant pour le commerçant en gros, mais il peut toujours avoir des alternatives dans la gestion des stocks et pour préserver une marge intéressante. Une boutique fait confiance à un grossiste qui assure une qualité de service et propose des produits de choix à des prix intéressants. C’est un fournisseur professionnel, sérieux et stable qui ne va pas lui vendre des produits de contrefaçon ou qui ont été fabriqués frauduleusement par une usine à l’insu des ayants droit.

Acheter des vêtements sans griffe, c’est renoncer à la mode. Peu importe le prix cassé des produits, l’homme ou la femme qui achète des vêtements va d’abord regarder sur l’étiquette. La marque est indissociable du vêtement ou des chaussures. Elle justifie qu’un modèle est plus cher qu’un autre. La qualité intrinsèque du produit ou le prix de revient ne reflètent pas forcément le prix en magasin. La marge du grossiste et du détaillant peut influencer le prix final. La concurrence peut donc pousser les commerçants de la filière prêt-à-porter à être compétitifs en France. Ce n’est pas uniquement une guerre des prix. Il s’agit aussi d’avoir en rayon les produits des grandes enseignes, les modèles à la mode du moment, les pièces rares et les séries limitées. Aux côtés des vêtements et accessoires qui coûtent cher en raison de leur coût de fabrication élevé et de la notoriété de leur marque, on peut retrouver des modèles d’entrée de gamme à des prix accessibles. Que ce soit le grossiste ou le détaillant, le commerçant a besoin d’un produit d’appel qui peut être exceptionnel et pour lequel l’acheteur est prêt à mettre le prix, sans oublier les modèles en entrée de gamme pour attirer les consommateurs sur une ligne de vêtements pour femmes, homme ou enfants.

grossiste-de-vetements_de-marques

Un commerce de gros de proximité

Les grands noms du prêt-à-porter de luxe se positionnent sur un marché de niche. Ils ont toutefois besoin d’être distribués dans toute la France. Le partenariat avec les grossistes est incontournable en complément du réseau de distributeurs. La proximité entre le détaillant et son fournisseur est importante quand le partenariat est de longue durée. Le propriétaire de boutique peut visiter en showroom ce qui l’a intéressé dans le catalogue. Il peut passer des commandes urgentes par internet ou en magasin et se faire livrer le même jour. Un grossiste implanté à Paris peut livrer dans toute l’Île-de-France. L’envoi par colis est rapide avec la garantie de livraison dans 48 ou 72 heures. Certains détaillants montent à Paris pour faire des achats auprès d’un centre du commerce de gros à l’instar du quartier du Sentier ou du CIFA Aubervilliers. Ils peuvent voir et toucher les produits, faire une sélection de modèles et composer le contenu de leur rayon. Cela ne leur coûte que le voyage aller-retour à bord d’un TGV ainsi que le coût du fret.

La gestion des stocks est la clé du succès pour un grossiste textile. Le prix dégressif est un avantage certain, mais il faut considérer le potentiel de vente. Acheter en gros des jeans à des prix plus bas, 18 euros au lieu de 20 euros justifie-t-il le fait d’en commander 200 pièces au lieu de 100 ? L’économie de 200 euros pourrait être anéantie s’il y a, par exemple, 50 invendus, soit une perte potentielle de 900 euros. Bien sûr, le déstockage permettra de liquider ledit stock de jeans en cassant les prix. Si le détaillant applique une baisse de plus de 50 %. Un jean vendu à 50 euros peut alors déstocker à 20 euros. Ce qui correspond en effet au prix de gros. Les recettes risquent alors de ne pas être suffisantes pour faire tourner la boutique. Le grossiste en vêtements en France peut aussi faire des assortiments en fonction des besoins et de la demande de ses clients.