Ventre privé à -70% inscriptions limitées

Je m’inscris

Un grossiste de vêtement de marque pour revendeurs professionnels

grossiste-professionnel-vetement-marque

grossiste-professionnel-vetement-demarque

Tout grossiste professionnel qui se respecte a pour objectif de collaborer avec les grandes marques de vêtement. Voilà du côté fournisseur. Côté client, ses cibles sont les revendeurs professionnels comme les propriétaires de boutique, les distributeurs, les dépositaires, les agents commerciaux, les revendeurs en demi-gros, les promoteurs de sites marchands et tous ceux qui peuvent être considérés comme étant des détaillants. L’avantage est de pouvoir proposer des produits de grande qualité pouvant être revendus à un prix intéressant. Qu’il s’agisse de collection de vêtements pour homme, femme ou enfant, le grossiste suit de plus près la dernière tendance en France.

Une liste de marques aussi pimpantes les unes que les autres, des logos que l’on a l’habitude de voir sur les étiquettes des vêtements et dans les médias, voilà qui met en valeur le site web d’un grossiste de vêtements. Celui-ci affiche, non sans fierté, ses partenaires et donne un signal fort à ses clients potentiels. De grands noms de la mode, de la couture et du luxe sont réunis auprès d’un seul et même fournisseur. Dans la liste peuvent figurer des stars comme Dolce & Gabanna, John Galiano et Valentino, de grandes maisons comme Ralph Lauren, Gucci, Armani et Versace, bien sûr les incontournables valeurs mondiales comme Diesel, Calvin Klein, Just Cavalli, Levi’s, Lacoste, Lee Cooper, G-Star, sans oublier des références françaises comme Le temps des cerises et Kaporal.

grossiste-professionnel-vetements-demarque

Un grossiste pour les grandes et petites enseignes

Faire appel à des grossistes est un choix stratégique pour une enseigne. Les plus puissantes ont leur réseau de distributeurs, mais ne peuvent en aucun cas inonder le marché. Il leur faut donc, comme toutes les autres marques, d’autres intermédiaires pour se rapprocher des détaillants et des consommateurs finaux. Pour avoir des produits de grands noms de la mode dans ses rayons, il faut montrer patte blanche et afficher une motivation sans faille. Les moyens financiers, humains et logistiques sont pris en compte pour juger de la capacité du commerçant en gros à véhiculer l’image de son partenaire. Être sérieux et disposer d’un entrepôt pour stocker les marchandises dans de bonnes conditions, voilà un argument de poids. Le grossiste se fait rémunérer de tous ces efforts en prélevant une marge confortable, de 2 à 3 fois le prix proposé par l’enseigne. Les prix sont totalement libres et c’est le marché, à travers la concurrence, qui les régule.

Partenaire des petites enseignes, le grossiste de vêtement les aide à grandir et à acquérir de la notoriété au contact des plus grands. Il faut cependant mériter toutes ces lumières afin de ne pas souffrir de la comparaison. Un petit nouveau qui débarque sur le marché est susceptible de faire des erreurs sur le plan commercial, trop accaparé par ses créations. Un agent ou un intermédiaire à son service l’aide à percer sur le marché. Les dépositaires sont une moins bonne solution à cause d’une visibilité limitée. Les produits sont bloqués alors qu’ils n’ont pas été encore payés. Le paiement est justement l’un des facteurs à gérer. Que ce soit le grossiste ou le détaillant de vêtements, de chaussures et d’accessoires pour femme, homme et enfant, des difficultés de trésorerie peuvent arriver. À la commande, à la livraison ou après un délai de quelques jours, on peut négocier le ou les moments de payer son fournisseur.

Gérer les risques liés au stock

Les vêtements invendus sont un risque plus redouté que la rupture de stock. C’est un constat vu la propension et des grossistes et des détaillants à passer des commandes. Il faut dire que si l’on renonce à bénéficier d’un prix dégressif, c’est qu’on a peur de perdre gros après. Chaque intervenant sur le marché du prêt-à-porter essaie de limiter son engagement sur les stocks. Les grossistes en ligne ont vulgarisé les petites commandes. Consulter le catalogue, choisir, payer et se faire livrer, la transaction devient une habitude tant on la répète un grand nombre de fois. En cours de saison, on privilégie les réassortiments avec de petits lots. On a alors plus de chance de voir un paquet de 5 robes qu’un lot de 100 tee-shirts.

Les propriétaires de boutiques s’allient pour faire un achat groupé sur un site de grossiste. Ils bénéficient ainsi d’un prix dégressif des vêtements. Cela demande un petit effort de logistique, car la livraison va se faire sur plusieurs sites. Le délai peut être plus long, jusqu’à une semaine, d’autant que le grossiste n’a pas forcément en stock les modèles commandés.